Entretien avec Master Ludo DJ

Master Ludo DJ

Master Ludo DJ

Le 27 décembre 2014, la CamHan a organisé une grandiose fête de fin d’année, pour la clôture de ses activités. Si le buffet et la boisson ont contribué à la réussite de cette fête, il n’en demeure pas moins que la musique a eu aussi son rôle à jouer. Et pour cette raison, deux grands DJ de la région et de l’Allemagne (DJ Enzo et DJ Master Ludo) étaient présents pour le plaisirs des fêtards. Et nous sommes allés à la rencontre de DJ Master Ludo venu de Clausthal spécialement pour la circonstance. Bien que fatigué par le transport et le travail, il a bien voulu répondre à nos questions.

CamHan: Bonjour Master Ludo.
Master Ludo DJ: Bonjour.

CamHan: Qui est Master Ludo?
Master Ludo DJ: Master Ludo est un jeune homme passionné de la musique qui a commencé il y a environ 17 ans à s’intéresser au monde de la musique. Je suis DJ depuis Douala et j’ai grandit dans une famille musicale. L’homme est parti du Cameroun très jeune et a participé à différents concours internationaux de DJ, notamment en Côte d’Ivoire, en France. Et pendant 10 ans j’ai été DJ résidant en Italie. Et depuis environ un an, je suis en Allemagne pour des raisons professionnelles. Voilà Master Ludo c’est tout ça quoi !

CamHan: Alors Master Ludo, «vous» ou «tu»?
Master Ludo DJ: «Tu», c’est mieux.

CamHan: Voilà. Master Ludo, tu es un DJ. Explique nous en quelques mots, qu’est ce qu’un DJ?
Master Ludo DJ: Le métier de Disc-jockey, ce n’est pas seulement mettre une musique sur une autre. Un DJ, c’est celui qui lit la piste. Ça veut dire entrer en communion avec le public qui vient à ta soirée et qui t’écoute. Un DJ c’est un mec qui avant la soirée prépare la soirée en fonction du type de soirée. Un DJ c’est un mec qui doit avoir une connaissance musicale assez vaste, pas seulement culturelle, mais aussi être imprégné de la culture musicale avec tout ce qui entour la musique, les instruments et tout quoi! Voilà un DJ doit aussi être un musicien. Et aujourd’hui on trouve des DJs qui chantent, d’autres qui jouent à des instruments, ce n’est pas sorcier parce que les DJs sont des producteurs, des mixeurs. Le DJ c’est celui qui trouve dans le produit fini de l’artiste, sa matière première. Je prends un exemple d’un artiste Camerounaise qui fait le buzz actuellement « Mani Bella ». Quand elle sort son hit, c’est par le biais des DJ, parce que le DJ est le premier mécène tout comme les présentateurs, les animateurs pour entrer en communication avec le public. Donc le DJ peut refaire la chanson en fonction du goût du public, en fonction du tempo, du moment, de la période sans pour autant manquer de respect à l’artiste bien sûr. Parce que l’artiste voit le produit sous une façon et le DJ sous une autre façon toujours pour remplir la piste.

CamHan: Ce qui dit que c’est vraiment un travail de longue haleine, je veux dire que le DJ prend le produit de l’artiste dès le début et  l’accompagne jusqu’à ce qu’il soit fini? Ou alors il attend juste que le produit soit fini pour «cratcher», c’est l’expression «cratcher» dessus?
Master Ludo DJ: Squatcher! (Rire) Squatcher? Non. Ça fonctionne comment? Il y a des artistes qui collaborent avec les DJs déjà dès le début, en studio. Et il y en a qui font et à la fin viennent voir le DJ pour la promo. Le DJ c’est aussi un élément qui aide l’artiste pour la promotion. Prenons un exemple. Cette soirée aujourd’hui à Hanovre, il y a des gens de tous les horizons, j’ai vu des Camerounais, des Allemands, des Congolais, des Russes, des Ivoiriens et autres. J’ai peut-être une playlist de 10.000 chansons. Et je n’ai pas même pas joué 1000 chansons. Cela veut dire que je dois choisir dans ma playlist, les chansons qui doivent plaire au public. Donc si je travaille avec un artiste qui me dit «Ludo trouve un moyen de jouer mon son en promo» tu vois c’est clair que je vais jouer. C’est pour la promo de la culture, la promo de l’artiste.

CamHan: Bien Master, tu viens de parler de Hanovre. Comment as-tu trouvé le public de Hanovre?
Master Ludo DJ: Oui, j’ai trouvé un public chaud, un public prêt. Déjà ils avaient leur DJ résident, DJ Enzo avec qui j’ai eu la chance de travailler. Et cela m’a facilité la tâche. Tu sais quand tu arrives sur un territoire que tu ne connais pas ce n’est pas évident. Le DJ résident c’est quoi? C’est le mec qui a passé son temps à préparer le public en fonction de ses goûts. C’est souvent difficile pour un public habitué un certain genre de musique, de rentrer avec un autre genre. Bon Master Ludo se définit DJ international. Et le DJ international dès qu’il arrive doit toujours avoir cette sensation là au moment du contact avec le public de savoir qu’est ce qu’il aime, qu’est ce qu’il n’aime pas. Est-ce que le public est «in» ou «ancien» c’est-à-dire est ce que le public est à la page avec les nouvelles chansons, parce que chaque jour, il y a de nouvelles chansons. Et aujourd’hui j’ai testé et j’ai trouvé que le public de Hanovre n’était pas aussi prêt que ça. Parce que ce qui se danse à Darmstadt ou à Francfort, ne se danse pas encore ici. Parce que le DJ de Hanovre travaille sur un certain rythme. Et aujourd’hui j’ai eu cette collaboration avec lui et d’abord je le remercie pour cela. Il y a eu une bonne collaboration entre nous, il y a eu des suggestions entre nous il me disait «à ce moment qu’est ce qu’on fait ?» et quand la suggestion était bonne on lançait.

CamHan: Justement, je voulais en venir là. Parce que  l’affiche disait «DJ Enzo et DJ Master Ludo». Alors comment était la collaboration?
Master Ludo DJ: C’était une bonne collaboration. Déjà DJ Enzo, je ne le connaissais pas, je n’avais jamais écouté ses mixes. Justement c’était une bonne collaboration, écouter un autre mec passionné de la musique.

CamHan: Et ça n’a pas été difficile de travailler avec quelqu’un qu’on découvre pour la première fois et qui est sur son terrain ? Comment Ludo a ressenti ça, de venir travailler avec quelqu’un sur son terrain?
Master Ludo DJ: C’est clair que quand tu arrives, tu dois d’abord rencontrer le DJ résident, la première attitude c’est d’être humble. Et nous avons déjà la même passion, donc la communication est facile, nous sommes tous Camerounais, donc pas de problèmes de langage. Et ce qui est sur, les talents sont différents. Tu sais j’ai 17 ans d’expérience dans le domaine, donc celui qui commence aujourd’hui, sans lui manquer de respect, ne peut pas savoir ce que j’ai fait avant. Mais avec DJ Enzo aujourd’hui tout s’est bien passé, pourquoi ? Parce que déjà avant, par le biais du trésorier de l’association, nous avions déjà réglé les problèmes techniques au téléphone. Et quand je suis arrivé nous nous sommes salués et tout de suite avons réparti les tâches, il m’a dit «je suis en haut et toi en bas», voilà quoi ! En haut dans le sens qu’il gérait la salle du haut, pas en haut sur l’échelle, non (rire). Et nous avons travaillé ensemble à la section boite!

CamHan: Donc DJ Ludo s’est retrouvé dans le travail de DJ Enzo?
Master Ludo DJ: J’ai trouvé un jeune frère qui a de la passion. Je dis jeune dans le mixe, peut-être en âge c’est différent, mais j’ai trouvé un mec passionné de musique et intéressé.

CamHan: Et le courant est passé?
Master Ludo DJ: Oui il y a eu communication.

CamHan: Parce que nous n’avons rien ressenti. Nous dansions juste au rythme de la musique et c’est lors des animations qu’on pouvait distinguer les différentes voix.
Master Ludo DJ: Oui parce que nous avions reparti les tâches, pendant que je mixais, il vocalisait et vis versa. Et la symbiose est passée!

CamHan: Pourquoi, le surnom «Master»?
Master Ludo DJ: Avant j’étais DJ Bass. Quand on écoute mes mixes, je mets toujours un peu plus de basse. Et je me suis rendu compte que j’étais en concurrence avec un autre Camerounais DJ Bass. Et quand je suis arrivé en Italie, mes camarades de classe m’appelaient DJ Ludovic. Et en Italie aussi j’ai eu la chance d’animer dans les boites et de rencontrer un organisateur d’événementiel très fameux qui m’a fait faire la première d’un DJ international, un grand. Quand je lui ai dit que je m’appelle «Ludovic DJ» et il m’a dit que «parce que tu sais bien faire ton art, je t’appelle maître» et le mot en Italien c’est «Maestro» et je me suis dit que « maestro » ne sonnait pas cool et c’est d’où est né «Master».

CamHan: Qu’est ce que Master rentre avec comme souvenir de Hanovre?
Master Ludo DJ: Un très bon souvenir. J’ai trouvé un public chaud. La soirée a commencé un peu en retard certes, mais ils sont restés jusqu’à ce que les pieds ne tiennent plus. Et ça c’est super. Ce sont les événements à encourager et des choses comme ca qui motivent à faire les voyages et se faire connaître. Je suis content.

CamHan: Et quels sont les projets imminents de Master Ludo?
Master Ludo DJ: Projets imminents, les organisateurs d’Allemagne, savaient que j’ai dit Noël c’est en famille. Donc le premier spectacle après Noël c’était ici à Hanovre, j’ai le réveillon de la saint Sylvestre à Braunschweiger, en Mars j’ai été nominé dans la catégorie DJ de la diaspora par «Diaspo Events» et avant ça il y a deux ou trois événements donc d’autres privées et d’autres publics. Tant que je n’ai pas confirmation, ne peux pas en parler.

CamHan: DJ Master Ludo s’en va de Hanovre, comment peut-on suivre son travail? A-t-il un compte facebook ou un site web?
Master Ludo DJ: Master a un compte sur twinter, youtube, facebook «master Ludo DJ fan page» une page privée. Un site web, non. Je trouve superflus parce qu’il y a plusieurs portails pour nous faire connaître et donne la visibilité du travail et pourquoi avoir encore un site web? Je trouve superflus.

CamHan: Master peut encore revenir à Hanovre?
Master Ludo DJ: si on m’invite, je reviendrais volontiers.

CamHan: Probablement vu l’ambiance qui nous a été servi, se serait un plaisir de revoir Master à Hanovre.
Master Ludo DJ: Le plaisir serait le mien.

CamHan: Merci Master Ludo.
Master Ludo DJ: Non, c’est moi qui te remercie.

Schreibe einen Kommentar